Objets BIM

Objets BIM

Les objets BIM sont des représentations 3D des objets réels dans l’environnement numérique et deviennent par conséquent des composants de la maquette numérique BIM.

Il s’agit des objets tels que les portes, les fenêtres etc. qui constituent les éléments architecturaux ; de la même façon, les panneaux électriques, les luminaires, les équipements de chauffage, de ventilation etc. constituent les systèmes fluides.

Le processus de création d’un objet BIM consiste à lui affecter des volumétries géométriques ainsi qu’un ensemble d’informations, une série de données, prédéterminées par le client.

La géométrie, la volumétrie d’un objet BIM

En termes de géométrie et de volumétrie, l’objectif est de le représenter fidèlement à son état physique. Ce sont des objets 3D utilisés à des fins de visualisation. Par conséquent, leur représentation doit être conforme à leur aspect visuel, des dimensions, de la forme et de la couleur réelles de l’objet. De cette façon, les objets 3D, offrent la possibilité d’extraire des images dans des vues en plan, en coupe, en 3D. Le niveau de détail peut différer à chaque phase du projet selon les besoins du maître d’ouvrage.

Par exemple :

  • Phase étude préliminaire : Les niveaux de détails d’un objet BIM peuvent être simplifiés
  • Phase Exécution et en phase de livraison de chantier : Il est indispensable que les dimensions et les détails soient réels

Le cahier des charges et la convention BIM définissent le niveau de détail d’un objet BIM.

Les données d’un objet BIM

Il est tout à fait possible de renseigner les objets BIM avec des données numériques. Chaque logiciel de modélisation BIM offre cette fonctionnalité sans forcément les nommer de la même façon :

  • « Propriété et paramètre » pour Revit en format .rvt
  • « Attributs » pour Allplan
  • « IfcPropertySet » pour le format IFC

Il existe une liste de propriété / attribut par défaut par chaque logiciel. Et cette liste n’est pas exhaustive. Le modeleur BIM peut ajouter des nouveaux propriétés / attributs à ces objets sans limites dans un premier temps. Et en second temps, il peut renseigner la valeur de propriétés qu’il avait créé.

Pour être plus clair :

  1. Pour un objet murs dans le logiciel Revit
  2. Le propriété « Fabricant », « modèle », « masse » se trouve par défaut prêts à les renseigner
  3. Le modeleur BIM peut créer un nouvel propriété tel que « finition »
  4. Et les renseigner ainsi : finition = enduit

Chaque typologie d’objets sont caractérisées par des propriétés qui leur sont propres. Certaines propriétés sont communes pour différents objets comme la couleur, le matériau…Par contre, une gaine de ventilation est caractérisée ses propriétés spécifiques : ses dimensions, sa matière, son poids, ses fixations, son taux de fuite ainsi que par le débit qui la traverse.

Comment trouver les objets BIM ?

Il existe plusieurs moyens :

  • En les créant vous-mêmes
  • En téléchargeant depuis le site internet de fabricant de produit
  • ou depuis le site internet des bibliothèques d’objet

Il y a des bibliothèques d’objets BIM disponibles sur Internet en open source, comme, www.datbim.com, www.bimobject.com, www.revitcity.com, www.cobuilder.com. Les fabricants des produits du bâtiment agrémentent les bibliothèques “on line” par leur objets BIM qu’ils sont créés sous différents formats afin que tout le monde puisse y accéder.

Certains fabricants ont mis à disposition les objets BIM de leurs produits, également, sur leurs sites Web. Cependant, aujourd’hui, tous ces fabriquant n’ont pas réalisé cette démarche.

Dans le cas où vous ne pouvez pas récupérer les objets BIM au travers de ces différentes plates formes, vous êtes contrainte de les produire vous-mêmes.

Bien entendu, si vous avez besoin de conseils sur le sujet, vous pouvez nous contacter ou nous sous-traiter le cas échéant, la création des objets sous format Revit, en format IFC ou d’autre format.

Adatt est à votre écoute pour la modélisation des objets BIM industriels, d’équipement en sous-traitance.

La gestion des données des objets BIM

Vos objets BIM 3D sont par conséquent caractérisés par des données qui leur sont propres. Des paramètres utilisés pour la même fonction, nommés différemment, entraîneront des problèmes de filtrage et de regroupement lors de la création de listes d’équipements et d’étiquetage lors de la création de plans. Il est donc nécessaire d’élaborer un processus d’harmonisation des données de la maquette numérique.

L’harmonisation des propriétés/attributs, la complexité de cette tâche n’est pas à sous-estimer :

  • La liste des propriétés définissant une porte n’est pas la même que pour un ventilo-convecteur. Cette porte sera caractérisée par des propriétés telles que « la résistance au feu », « les unités de passage » mais aussi « la valeur de conductivité thermique » ou « l’isolation acoustique ». En ce qui concerne un ventilo-convecteur ses priorités seront définis par sa puissance chaud et/ou froid, son débit d’air, son emplacement et celle de sa sonde de température, ses fixations, sa fonction maitre/esclave, la typologie de filtre, la maintenance ……
  • Le nombre et les précisions des propriétés nécessaires évoluent en fonction des phases de conception, d’exécution ou d’exploitation
  • Les besoins de chaque contributeurs/acteurs BIM (architecte, MOE, bureaux de contrôles, entreprises…) varie des uns des autres pour répondre aux besoins spécifiques de leur métiers.
  • Lorsqu’on télécharge deux objets de deux sites différents, la nomination de la même propriété / attributs peut être différent. Exemple : « Coef. Thermique » ou « Coefficient thermique » pour dire la même chose. La petite lettre manquante dans la nomination engendra des erreurs conséquentes dans l’extraction des tableaux.
  • Les charte BIM du client peut exiger une hiérarchisation “propriétés/attributs” pour qu’il puisse facilement traiter les données en interne et les intégrer dans son logiciel de contrôle BIM ou d’exploitation-maintenance.

Cela contraint le modeleur BIM de la MOE de refaire le paramétrage des propriétés/attributs.

Transfert et échange des données

Dans le cadre d’une démarche BIM GEM en exploitation et maintenance, les données pouvant être nécessaires pour les objets BIM peuvent être des informations telles que la maintenance de l’équipement, les informations de réparation, les informations de garantie, le numéro de série. En phase DOE, si une entreprise X dispose d’un document au format Excel contenant de façon exhaustive, toutes les datas peuvent être transférées vers l’objet BIM en quelques secondes.

L’import/export vers un tableau d’Excel ou l’échange entre une base de données et la maquette numérique n’est possible que s’il existe un standard. Dans le cas contraire, le modeleur BIM est contraint de chercher les propriétés et les valeurs respectives, dans les documents techniques pdf (composés de centaines de pages…). Ainsi, le gestionnaire et les metteurs au points des équipements peuvent avoir accès à des données structurées et pertinentes, au format numérique.

Le dictionnaire permet de regrouper les données par typologies d’objets et standardise des “propriétés/attributs” pour faciliter ce processus. Ce dictionnaire commun permettra d’éviter un travail chronophage et les données seront utilisées pertinemment.

Normalisation des “propriétés/attributs”

Un dictionnaire est nécessaire pour standardiser “propriétés/attributs” selon les typologies d’objets BIM

Le BIM est une démarche collaborative entre toutes ces partenaires, les fabricants, les architectes, les investisseurs, les entreprises, les ingénieurs dans son écosystème.

Par conséquent il est indispensable de fédérer tous les acteurs pour la création d’un dictionnaire, qui servira de table d’échange des données. La structuration des objets BIM des fabricants, des chartes BIM de BET et des maitres d’ouvrages, seront conforme à ce dictionnaire, en utilisant un même langage.

C’est pour ces raisons que l’établissant des normes nationale et internationale est indispensable. Plusieurs commissions travaillent pour la création de standards différents :

  • La commission de normalisation PPBIM porte la norme expérimentale XP P07-150,
  • COBie (Échange d’informations sur les bâtiments des opérations de construction)
  • UK Lexicon dévéloppé par Construction Products Association (CPA)

Leave a comment